La foire aux questions PRODIBIO

PRODIBIO souhaite que l’utilisation de ses produits soit simple et accessible pour l’ensemble des aquariophiles.
Retrouvez dans notre FAQ, les questions les plus fréquentes que nous ont posées nos clients.

Par l’intermédiaire de cette FAQ généraliste sur l’aquariophilie d’eau douce, nous souhaitons apporter des réponses simples aux interrogations qui animent le quotidien d’un aquariophile

Notre approche est le fruit de longues années d’expériences, d’échecs et de succès 🙂

Avec de nombreuses interrogations restées à ce jour sans réponse et beaucoup de certitudes battues en brèche…

Notre conclusion est qu’il faut rester humble face aux diverses problématiques que peut rencontrer tout aquariophile dans l’expression de son loisir.

Néanmoins avec du bon sens et une belle ouverture d’esprit, l’aquariophilie est une merveilleuse aventure à la portée de tous 🙂 Alors émerveillons nous 🙂

Les réponses formulées au gré de notre FAQ, peuvent être discutées, voire contestées…Tant que ceci se fait convivialement et avec respect, nous sommes ouverts au débat et à la discussion 🙂


FAQ L’aquarium d’eau douce


Quel doit être le volume minimum d’un aquarium d’eau douce?

Avant tout achat d’un aquarium d’eau douce, vous devez définir quelle population et espèce(s)vous souhaitez maintenir.

De cette réponse découle le volume minimum dans lequel investir.

N’oubliez pas que vous devenez responsable d’animaux vivants et qu’ils méritent toute votre attention 🙂


Pour un aquarium communautaire dans lequel vous ferez cohabiter des espèces d’origines différentes, nous vous conseillons de démarrer par un volume d’au moins 200L


Si votre budget ou la place ne le permettent pas, vous pouvez opter pour un 60L en adaptant vos choix d'espèces.


Enfin si vous êtes adepte du minimalisme, un aquarium d’une vingtaine de litres peuplé de crevettes et bien planté sera magnifique et passionnant à observer.


Ne soyez pas impatient, on apprend tout aussi bien les basiques avec un petit qu’un grand aquarium


Ou installer son aquarium d’eau douce?

C’est une excellente question à laquelle répondre avant l’arrivée du bac!


Éviter la proximité de chauffage (cheminée notamment), les brusques variations thermiques générées ne sont pas appréciées par le verre qui constitue votre aquarium.

Fuyez les matériels électriques. L’eau et l’électricité ne font pas bon ménage et lors de l’entretien du bac, il n’est pas rare de générer quelques projections voir plus 🙂

La lumière naturelle directe et le soleil sont souvent sources de développement des algues

Privilégiez un emplacement dans un espace sombre, ceci fait ressortir l’aquarium et révèle tous ses attraits.


Faites vous confirmer la portance de votre sol et pour les gros volumes, privilégiez l’adossement à un mur porteur.


Choisissez un support adapté (imperméable) et suffisamment solide pour supporter le poids de l’aquarium en eau.

Un compartiment fermé est idéal pour cacher tout ou partie de l'installation électrique et de la filtration.


Pensez à signaler votre achat à votre assureur habitation en lui précisant le volume du bac


Comment équiper un aquarium d’eau douce?

Un filtre c’est une cuve que l’on remplit de masses filtrantes et une pompe motrice qui y fait circuler l’eau du bac

Il doit être adapté et efficace, faites confiance aux marques leader du marché et privilégiez le “made in Europe”

Ce filtre interne ou externe doit répondre au traitement minimum de 3 fois votre volume total d’eau. Mais pour de très gros volumes ou pour des poissons exigeants, on peut monter à 10 fois ou plus le volume horaire. Faites vous conseiller par votre spécialiste.


Si votre aquarium contient 100 L d’eau, votre filtration doit pouvoir gérer au minimum 300 L/H

Idéalement son activité sera 

  • Mécanique (Mousse ou ouate à changer ou nettoyer chaque semaine)

  • Biologique (Nouilles céramique, verre fritté ou autres substrats poreux pour la colonisation des bactéries) Changer ⅓ tous les 3 mois

  • Éventuellement Chimique (Charbon, résines…) Après un traitement par exemple





Pompe à air

Il s’agit d’une pompe placée à l'extérieur du bac qui va insuffler de l’air ambiant dans votre aquarium

Grâce aux bulles générées, vous provoquez un brassage de la colonne d’eau.

Ceci favorise l’oxygénation, notamment en cas de fortes chaleurs estivales


Attention à l’utilisation de produits volatiles à proximité de sa prise d’air (parfums d’ambiance, produits ménagers etc…)

Vous pouvez équiper cette prise d’air d’un préfiltre type mousse fine imprégnée de charbon actif.

Pensez également à intégrer un anti retour au niveau du tuyau afin d’éviter un siphonnage du bac en cas d'arrêt de la pompe.

Un tuyau silicone vieillira mieux qu’un tuyau plastique.

De nombreuses décorations sont parfois associées à la pompe à air… A chacun ses goûts et ses couleurs 🙂


Eclairage

Il y a de très nombreux sites spécialisés pour répondre à toutes vos interrogations sur cet équipement

Retenons que l’éclairage est avant tout important pour la croissance des plantes mais également pour faire ressortir les couleurs de vos pensionnaires.

Les tubes néons (T8 ou T5) ont été remplacés ces dernières années par des lampes leds.

Il y a de très nombreuses discussions sur le sujet, nous dirons qu’à partir du moment ou votre éclairage est de qualité (Attention aux sirènes des petits prix), néons ou leds rempliront leur office

L’éclairage d’origine des aquariums tout équipé est parfois un peu faible pour garantir une bonne croissance des plantes. N’hésitez pas à le faire évoluer après discussion avec votre spécialiste.


Quelle population pour démarrer?

Avant toute chose, votre choix doit être adapté au volume de l’aquarium

Vouloir maintenir des Scalaires dans 60 litres est un vœu pieux…et la condamnation des animaux à court terme.

Les Guppys, Platys, Danios et Barbus sont une bonne base de départ, pour les deux premiers, ils se reproduisent très facilement et font la joie de tout nouvel aquariophile (les anciens aussi d’ailleurs :-))

Si vous avez des enfants, ils seront passionnés par le suivi du développement des jeunes alevins et s’impliqueront pleinement dans l’entretien de l’aquarium.


Vous pouvez également choisir de ne maintenir que des espèces provenant du même biotope, les petits cichlidés américains sont passionnant à ce titre.


Une fois la population définie, ne vous laissez pas tenter par trop d’achats “coup de cœur…”

Prenez le temps de vous familiariser avec votre aquarium et avec les besoins de vos pensionnaires, n’oubliez pas que vous avez acheté des juvéniles et qu’un poisson grandit toute sa vie 🙂


Quelles plantes pour un débutant?

Autant il faut savoir être raisonnable sur le peuplement en poissons de son aquarium, autant ne soyez pas timide sur la plantation 🙂


Plantez, replantez et sur-plantez 🙂 Veillez simplement à maintenir un volume de nage à l’avant de l’aquarium.

Les plantes permettent à votre bac de s’équilibrer plus rapidement et favorisent sa stabilité à long terme.

Elles vont également favoriser l’explosion des bactéries et microorganismes utiles.

Et cerise sur le gâteau,en consommant les nutriments issus de la décomposition des déchets des poissons, elles sont le meilleur outil anti algue à votre disposition!


Choisissez des espèces vigoureuses à croissance rapide sur la phase de lancement

Une fois l’aquarium équilibré, vous pourrez progressivement introduire des espèces plus délicates ou plus exigeantes.

 



Translate »